Heritage Resorts - Stories 2018 - Issue 2 - Page 63



TRÉSOR INDIGÈNE
BASTION NATUREL ISOLÉ AU MILIEU DE L’OCÉAN INDIEN, MAURICE
EST L’UNE DES ÎLES LES PLUS RICHES EN BIODIVERSITÉ AU MONDE.
DEMEURÉE INTACTE PENDANT DES MILLÉNAIRES, ELLE ÉTAIT
AUTREFOIS TAPISSÉE D’ÉPAISSES FORÊTS INDIGÈNES QUI ABRITAIENT
UNE FAUNE EXCEPTIONNELLE ET DES PLANTES TROPICALES RARES.
APRÈS QUATRE SIÈCLES DE DÉFORESTATION, IL NE SUBSISTE PLUS
QUE 2 % DE FORÊTS INDIGÈNES. PARTICULIÈREMENT RICHE ET
VARIÉE, LA FLORE MAURICIENNE OCCUPE LA TROISIÈME PLACE
PARMI LES PLUS MENACÉES SUR LA PLANÈTE APRÈS CELLE D’HAWAII
ET DES ÎLES CANARIES, SELON L’UNION INTERNATIONALE POUR
LA CONSERVATION DE LA NATURE (UICN). QUELQUE 200 DES 315
ESSENCES DE PLANTES ENDÉMIQUES ENCORE PRÉSENTES SUR L’ÎLE
SONT EN VOIE DE DISPARITION – 50 DE CES ESPÈCES COMPTENT
MOINS DE 10 SPÉCIMENS DANS LA NATURE.
Récemment ouverte à Chamarel, l’Ebony Forest Reserve est une petite
forêt indigène située à flanc de montagne qui contribue à protéger ce
patrimoine national. Le projet a démarré il y a une dizaine d’années
et quelque 140 000 plants endémiques ont été mis en terre dans
l’optique de restaurer une superficie de 50 hectares. Dans la forêt,
vous pouvez croiser le bulbul de Maurice, un oiseau endémique rare.
Les plantes endémiques suivantes comptent parmi celles aperçues
lors de visites guidées sur place.
HERITAGE RESORTS STORIES |
61
Trochetia boutoniana (‘Boucle d’Oreille’)
Once thought extinct, this endemic ornamental
shrub with asymmetrical bell-shaped flame-red
flowers with coloured nectar, was discovered
growing in the wild on the slopes of Le
Morne Brabant in the 1970s. It is now being
propagated in the Ebony Forest Reserve’s
nursery. Named after famous French botanist
Louis Bouton – and nicknamed ‘Boucle
d’Oreille’ or earring in the Creole language –
its now Mauritius’ national flower. It blooms
between June and October, and is pollinated
by geckos and the Mauritius grey white eye
(pic pic).
Cet arbuste décoratif endémique produit des
fleurs rouge vif en forme de clochettes, avec des
pétales asymétriques et un nectar coloré. Alors
qu’on le croyait disparu, on en a retrouvé des
spécimens dans la nature dans les années 1970,
sur les pentes de la montagne du Morne Brabant.
La propagation de l’espèce est actuellement en
cours dans la pépinière de l’Ebony Forest Reserve.
Baptisé du nom du célèbre botaniste français
Louis Bouton et appelé « boucle d’oreille » en
créole mauricien, il est devenu la fleur nationale
du pays. Fleurissant de juin à octobre, l’arbuste
est pollinisé par les geckos et les pic-pics
(Zosterops mauritianus).

Paperturn



Powered by


Full screen Click to read
Paperturn flip book system
Search
Overview
Download as PDF
Print
Shopping cart
Full screen
Exit full screen