Heritage Resorts - Stories 2018 - Issue 2 - Page 67



Pandanus macrostigma (3)
Bois de judas (Judas wood)
Pandanus (vacoas) is a large,
parasol-shaped screwpine with
aerial roots, and slightly spiny leaves.
There are 20 endemic species
of pandanus on Mauritius (their
concentration gave the central
plateau town Vacoas its name) and
this particular species, believed
extinct, was rediscovered in 2000.
The overlapping leaves of the
pandanus make them a favourite
habitat for colourful endemic
geckos, protecting them from
predators such as the Mauritian
kestrel and Mauritian bulbul, and
providing good sites for egg-laying.
Endemic to Mauritius and Réunion
Island, Cossinia pinnata is an
endangered ornamental shrub.
It has oval leaves, pretty white
flowers favoured by butterflies
and brown furry fruits, which were
once dried, and used in bouquets.
The genus Cossinia is in honour of
Cossigny, one of the island’s most
zealous farmers, and this species
got its common name by being
sold for export as faux Bois de fer
(Ironwood). A Judas Wood tree in
the garden is said to bring good luck
and family harmony.
Le pandanus est un grand vacoas en
forme de parasol, avec des racines
aériennes et des feuilles légèrement
épineuses. L’île Maurice compte
20 espèces de pandanus endémiques
(Vacoas, ville du plateau central, tient
son nom de leur concentration dans la
zone) et celle-ci en particulier, que l’on
croyait disparue, a été redécouverte
en 2000. Dû au chevauchement
de leurs feuilles, les pandanus
sont affectionnés par les geckos
endémiques multicolores. Ces arbres
leur servent de protection contre des
prédateurs tels que la crécerelle de
Maurice et le bulbul de Maurice. Ils
sont aussi de bons endroits pour la
ponte des geckos.
HERITAGE RESORTS STORIES |
65
Arbuste décoratif endémique de l’île
Maurice et de l’île de La Réunion,
le Cossinia pinnata est une espèce
menacée. Il possède des feuilles ovales,
des fleurs blanches très prisées des
papillons et des fruits bruns à la
texture veloutée qui sont utilisés dans
les bouquets après avoir été séchés.
Le genre Cossinia a été nommé en
l’honneur de Cossigny, l’un des plus
fervents agriculteurs de l’île. Le nom
commun de l’espèce vient du fait
qu’elle était vendue à l’exportation
comme du faux bois de fer. Avoir un
bois de Judas dans le jardin est censé
porter chance et favoriser l’harmonie
au sein de la famille.
Barbel palm (Acanthophoenix
rubra)
This Critically Endangered native
palm’s name derives from the Greek
word ‘Akantha’ meaning spines,
which protected this plant from the
many tortoises once living on the
island. Prized for its edible palm
hearts, only about 150 plants live in
the wild. Young plants have striking,
red leaf sheaves, and mature leaves
can reach up to three metres, and
radiate in a spiral arrangement from
the crown. In bloom, its hanging
stems are covered with small,
creamy-white flowers.
Le nom de ce palmier indigène
sérieusement menacé est dérivé
du grec « akantha » et désigne les
épines qui protègent cette plante
des nombreuses tortues qui vivaient
autrefois sur l’île. Très apprécié pour
son cœur comestible, on n’en trouve
plus que quelque 150 plants dans
la nature. Les jeunes pousses ont
une gaine foliaire d’un rouge vif. Les
feuilles adultes peuvent atteindre
jusqu’à trois mètres de long et former
des spirales à partir de la couronne.
En période de floraison, leurs tiges
suspendues se recouvrent de petites
fleurs blanc crème.

Paperturn



Powered by


Full screen Click to read
Paperturn flip book system
Search
Overview
Download as PDF
Print
Shopping cart
Full screen
Exit full screen